Le plus bel âge ? : Jeunes et jeunesse en France de

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Le plus bel âge ? : Jeunes et jeunesse en France de l'aube des "Trente Glorieuses" à la guerre d'Algérie Extrait de l introduction La jeunesse est un concept totalitaire en juin , Jean Gu henno, alors la t te d une ph m re Direction de la culture populaire et des mouvements de jeunesse, formulait en une phrase couperet les obstacles, les pi ges et les impasses du mot jeunesse L exploitation et l embrigadement des jeunes taient toujours possibles l histoire r cente venait d en faire la preuve, dramatiquement, par la mise au pas que leur impos rent les r gimes totalitaires L usage du terme, en son singulier m me, r ifie de surcro t en cat gorie une r alit pourtant diverse et mouvante Tout cela pouvait bien expliquer que Gu henno en f t une notion d utilisation hasardeuse, voire dangereuse Il parlait alors l aube d une p riode que Jean Fourasti , avec le sentiment de sa cl ture, crut bon de d nommer plus tard les Trente Glorieuses Et il ouvrait, par ces propos, une re ind niablement marqu e par un regain d int r t l gard des jeunes Cet int r t s inscrivait lui m me dans un temps long, plusieurs strates l av nement, durant l Ancien R gime, d un sentiment de l enfance avait r pondu, la fin du XIXe et au XXe si cle, l apparition d un sentiment de la jeunesse Les organisations dites i de jeunesse et d ducation populaire avaient t parmi les premi res lui conf rer une reconnaissance officielle On sait l importance que lui accord rent les syst mes autoritaires et totalitaires et notamment la place qu elle tint dans la R volution nationale selon P tain Mais Stanley Hoffmann a aussi pu voir dans ce qu il a appel la red couverte de la jeunesse un des fils de continuit entre Vichy et la R sistance la Lib ration, et surtout partir des ann es , la pr occupation grandit Les ouvrages, enqu tes, sondages, analyses, articles de presse et autres films foisonn rent sur le sujet La jeunesse devenait un probl me de soci t La jeunesse L emploi d un terme ce point unificateur tait, de fait, le plus fr quent dans cette profusion discursive c est, d s lors, cet emploi lui m me qui m rite d tre interrog Il conduit en effet une homog n isation symbolique survolant l tendue de l espace social, souvent au m pris de sa complexit il institue les jeunes en sujet collectif et, par n cessit , d form , faisant fi de toute stratification sociale et culturelle C est peut tre l un autre sens du concept totalitaire que sugg rait encore la formule de Gu henno Il subsistait, il est vrai, dans ces discours sur la jeunesse , des lignes de clivage, mais elles taient moins sociales que morales, entre une jeunesse dite saine et une jeunesse d linquante, entre une jeunesse laborieuse et une jeunesse dangereuse en bref, elles s attachaient surtout circonscrire des r gions acceptables et des zones d exclusion L invention de la jeunesse , qui ne date certes pas des ann es , constituait peut tre un mode de contournement du probl me social, oublieuse des diff rences et des appartenances Car, si les jeunes constituent une r alit , la jeunesse comporte, quant elle, davantage d ambigu t s Et d abord, quant sa d finition m me LA JEUNESSE N EST ELLE QU UN MOT De l historicit des seuils d ge La jeunesse existe t elle Qui nierait l vidence si on la consid re comme ge de la vie, tape dans le cycle biologique Alors on peut en dire qu elle englobe l adolescence, des pr mices de la pubert jusqu la fin de la croissance Mais cette certitude physiologique n exclut pas pour autant l historicit et, par l , la relativit Car l ge de la pubert couvre lui m me une p riode variable, les progr s des conditions alimentaires et sanitaires l ayant rendu de plus en plus pr coce Les bornes de cette phase de la vie sont des produits de l histoire, socialement d termin s et par cons quent fluctuants Les historiens le montrent, qui peinent parfois s accorder sur les crit res les plus aptes la d limiter pour certains, l adolescence m di vale s inscrit entre l adoubement et la paternit mais d autres m di vistes insistent sur la mort du p re comme moment de l mancipation, de l entr e dans l ge adulte et des responsabilit s Au XVe si cle, l h ritage, plus encore que le mariage, se r v le d cisif pour tablir le terme de la jeunesse Adolescence et jeunesse ne se recouvrent pas tout fait Aujourd hui, les sociologues d c lent au contraire entre elles une distinction de plus en plus nette, les seuils de sortie de l adolescence ne correspondant plus l acc s la vie adulte Quitter ses parents ne signifie plus se mettre en couple Quitter l cole ne signifie plus acc der un v ritable emploi Il y a moins l d synchronisation des seuils qu irruption d incertitudes, complexit et r versibilit des situations Est on m me assur de l existence de l adolescence comme ph nom ne universel Certains anthropologues ont pu constater que les comportements adolescents sont davantage li s au milieu social qu l ge biologique d autres ont tabli que les notions d adolescents et d adultes n existent gu re dans certaines soci t s, le seul crit re de diff renciation valable tant celui qui s pare initi s et non initi sAinsi Ludivine Bantigny s est elle pench e sur la France des ann espour d crire la fa on dont la jeunesse a alors v ritablement merg comme sujet collectif et comme probl me de soci t El ve de Jean Fran ois Sirinelli, form e l histoire culturelle fa on Sciences Po, la jeune chercheuse appartient une g n ration qui refuse de se laisser enfermer dans la seule tude des repr sentations D s l introduction de son ouvrage, elle pr cise que la jeunesse est en partie une cat gorie fantasmatique Et qu avec ce livre intitul Le Plus bel ge , issu d une th se de doctorat, son objectif est d crire non pas l histoire des jeunes en g n ral, mais celle des regards et des pratiques, des expertises et des politiques qui leur furent consacr s et parfois impos s Jean Birnbaum Le Monde duseptembre

  • Broché
  • 498 pages
  • Le plus bel âge ? : Jeunes et jeunesse en France de l'aube des "Trente Glorieuses" à la guerre d'Algérie
  • Ludivine Bantigny
  • Français
  • 17 July 2018
  • 221362870X

About the Author: Ludivine Bantigny

En tant qu’auteur connu, certains de ses livres fascinent les lecteurs, comme dans le livre Le plus bel ge ? : Jeunes et jeunesse en France de l'aube des Trente Glorieuses la guerre d'Algrie , qui est l’un des lecteurs les plus recherchés Ludivine Bantigny auteurs dans le monde.